Video: Willow Smith Tells Her Grandmother She’s Into Bisexual Bigamy


Russia reopens Kerch Strait after Ukrainian confrontation: report


Madonna Depicts Gruesome Mass Shooting in 'Gun Control' Music Video


Macron warns of ‘institutional dysfunction’ if EU can’t fill top jobs


Seth MacFarlane: 'A National No Twitter Day Would Be Healthy'


French center right want Michel Barnier for EU election


Rapper Tiny Jag Pulls Out of AfroFuture Festival After They Charged White People Double


EU leaders rebuff Theresa May’s plea for help


L’homme qui a sauvé la vie de John Kennedy vient de mourir


Cara Delevingne chantera les Beach Boys

“Zero theorem” de Gilliam projeté à Venise : 20/20 ou zéro pointé ?

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • January 17, 2020
  • News
  • No Comments

Les avis sont partagés sur “The Zero Theorem”, dévoilé ces jours-ci à la 70e Mostra de Venise. Interprété par Christoph Waltz et Mélanie Thierry, ce film marque le retour du Britannique hors-normes Terry Gilliam.

Le Figaro (Marie-Noëlle Tranchant)

Avec The Zero Theorem, Terry Gilliam montre (…) qu’il est en pleine santé imaginative. Il signe en effet une brillante fantaisie philosophique sur notre monde orwellien.

Lire la critique

Première (Gérard Delorme)

En dépit d’un budget très réduit, Gilliam réussit quand même à inventer un univers visuellement très fort (…) Dans un registre inhabituellement tragique, Christoph Waltz s’affirme une fois de plus comme un premier rôle ultra solide (…)

Lire la critique

ThePlaylist (Oliver Lyttleton)

“The Zero Theorem” redonne espoir en Terry Gilliam. Ce retour réussi suscite quelques réserves, mais il s’agit d’un trip mental SF admirablement ambitieux et réfléchi, d’un bilan émouvant de la part d’un réalisateur devenu septuagénaire.

Lire la critique

La Libre Belgique (Hubert Heyrendt)

Si Terry Gilliam aborde ces grandes questions philosophiques et métaphysiques, c’est surtout par sa mise en scène de l’enfer de l’hyper-communication qu’il se fait le plus pertinent (…) Malgré ses faiblesses, “The Zero Theorem” n’en reste pas moins un fantasme de déconnexion salutaire !

Lire la critique

Variety (Leslie Felperin)

Le film se dissout dans un capharnaüm de blagues pas drôles et d’idées pas construites, le tout servi au rythme épuisant typique du cinéma de Gilliam

Lire la critique

Les Inrocks (Jean-Baptiste Morain)

Si l’on devait le résumer en deux mots, ce seraient : lourdeur et laideur. De la mise en scène, du jeu des acteurs, de la “pensée”, des sentiments, des personnages.

Lire la critique

Click Here: Newcastle United Shop


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP