Williams considers sale – terminates ROKiT sponsorship!


Surround Sound: High Tech Meets the Beast Within Us


Spendor A7 loudspeaker


Audio Research LS5 preamplifier & BL2 input controller


Germany’s Scholz sees recovery fund as more than money


Cambridge Audio Edge A integrated amplifier


CH Precision M1.1 power amplifier


PS Audio UltraLink D/A processor


Wisconsinites Flood Open Bars After 'Safer At Home' Struck Down


Coronavirus : "chute vertigineuse" des remboursements en optique et dentaire

Sevrage tabagique : Champix sur la sellette

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • May 14, 2020
  • News
  • No Comments

L’agence européenne du médicament (Emea) a jugé le 14 décembre 2007 qu’il était souhaitable “d’alerter les professionnels de santé et les patients sur le risque d’idées suicidaires ou de tentatives de suicide survenant lors des traitements avec Champix® (varénicline)“. Ce communiqué est relayé trois jours plus tard par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) bien qu’aujourd’hui, aucun lien de causalité n’ait été établi entre ce médicament indiqué dans le sevrage tabagique et ces événements.

Champix® (varénicline) est un médicament indiqué dans le sevrage tabagique chez l’adulte. Il a obtenu une autorisation de mise sur le marché européenne septembre 2006. Ce médicament ne délivre pas de nicotine à l’organisme et réduit la sensation de manque en se fixant sur les mêmes récepteurs que la nicotine dans le cerveau. Il se révèle ainsi capable d’inhiber la sensation de plaisir après la prise d’une cigarette et de réduire les risques de rechute.
Ce médicament est commercialisé par les laboratoires Pfizer en France depuis février 2007. Sa mise sur le marché a été accompagnée d’un plan de gestion des risques européen et national. Au niveau européen, des cas de troubles de l’humeur et des idées suicidaires voire exceptionnellement des tentatives de suicide ont été rapportées en juillet, octobre et novembre 2007. En conséquence, l’Emea a demandé une actualisation des informations destinées aux médecins et aux patients pour les mettre en garde sur le risque de dépression, d’idées suicidaires ou de tentative de suicide survenant chez les personnes souhaitant arrêter de fumer avec Champix®.
Rappelons-le toutefois, la relation de causalité n’est pas établie entre la prise du médicament et ces symptômes, qui peuvent apparaître également lors de tout sevrage tabagique sans médicament, notamment du fait du manque de nicotine qui pourrait exacerber des troubles pré-existants. Le laboratoire Pfizer travaille avec les autorités européennes et américaines à l’analyse des cas de dépression et de suicide observés chez les patients prenant ce médicament.
L’Afssaps rappelle que tout effet indésirable grave ou inattendu susceptible d’être lié à la prise de Champix® doit être obligatoirement déclaré par les professionnels de santé aux centres régionaux de pharmacovigilance.Source : Communiqué de l’Afssaps du 17 décembre 2007Communiqué de l’EMEA du 14 décembre 2007Communiqué de la FDA du 20 novembre 2007Image Pfizer®Click Here: cheap nrl jerseys


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP