Video: Willow Smith Tells Her Grandmother She’s Into Bisexual Bigamy


Russia reopens Kerch Strait after Ukrainian confrontation: report


Madonna Depicts Gruesome Mass Shooting in 'Gun Control' Music Video


Macron warns of ‘institutional dysfunction’ if EU can’t fill top jobs


Seth MacFarlane: 'A National No Twitter Day Would Be Healthy'


French center right want Michel Barnier for EU election


Rapper Tiny Jag Pulls Out of AfroFuture Festival After They Charged White People Double


EU leaders rebuff Theresa May’s plea for help


L’homme qui a sauvé la vie de John Kennedy vient de mourir


Cara Delevingne chantera les Beach Boys

PHOTOS : Découvrez le visage de la maman d’Emmanuel Macron, la femme qui a accepté Brigitte

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • January 6, 2020
  • News
  • No Comments

L’union sacrée autour d’Emmanuel Macron. Autour du candidat son épouse Brigitte et sa mère Françoise. Si les deux femmes ont presque le même âge, elles font bloc autour du candidat d’En Marche !

La mère d’Emmanuel Macron et Brigitte Macron ont une relation apaisée. Tout aurait pu les opposer mais elles sont amies, Brigitte Macron et la mère d’Emmanuel Macron que quelques années seulement séparent ont choisi l’union sacrée autour du candidat d’En Marche !

Tout aurait pu opposer ces deux femmes mais elles ont choisi l’union sacrée autour d’Emmanuel Macron, elles étaient ensemble le soir de sa qualification au second tour de la présidentielle et quelques jours auparavant lors de son meeting parisien à Bercy. Françoise Noguès-Macron, la mère du candidat d’En Marche !, était en effet présente en coulisses un peu en retrait, peu habituée à ces grands-messes médiatico-politiques. On la découvrait toutefois heureuse d’accompagner son fils aîné dans ce moment-clé de son existence, même si leur relation est emprunte de réserve. Et ravie d’échanger en backstage avec Line Renaud ou François Bayrou.

« Ma famille est ce qui m’importe le plus » n’a jamais cessé d’affirmer l’aspirant à la présidence de la République. S’il a pu gravir au pas de course les marches piégeuses de la politique, c’est d’abord avec la force de ces liens apaisés entre les siens. Et avant tout avec cette confiance que lui insufflent les femmes de sa vie. Depuis toujours. Entre Françoise Noguès Macron, la brune au caractère affirmé et Brigitte, sa blonde belle-fille, qui a quasiment son âge, il n’y a jamais eu de rivalité ou de guerre d’influence. Les deux femmes sont amies : « On déjeune souvent ensemble. On rit beaucoup. Françoise est « very open » », a confié Brigitte Macron à l’auteure de cet article dans son livre « Les Macron » (Fayard, coécrit avec Caroline Derrien).

Il est même arrivé à l’épouse du candidat à la présidentielle d’accueillir la mère de ce dernier dans sa résidence du Touquet l’été. Lorsqu’elle a trouvé leur nouvel appartement parisien, elle n’a pas non plus manqué de le faire visiter à Françoise Noguès-Macron pour s’enquérir de son avis. Le candidat à l’élection suprême sait ce qu’il doit à l’une comme à l’autre. Sa mère a été un peu meurtrie de le voir s’attarder dans son livre Révolution (XO) comme dans ses discours, sur sa belle complicité avec sa seule grand-mère, la mère de Françoise Noguès-Macron, surnommée « Manette ». Cette dernière, femme-courage issue d’une famille illettrée, s’en est sortie grâce au savoir. Elle lui a transmis un trésor, sa passion pour la littérature. Mais le candidat n’ignore pas que sa mère, Françoise Noguès-Macron, divorcée de son père depuis 2010, lui a permis de grandir dans un cadre protégé. Un quartier huppé d’Amiens, royaume des livres, où la notion de liberté individuelle dépassait tout. Cette médecin conseil à la sécurité sociale a placé ses enfants au cœur de son existence.

N’avait-elle pas fait le choix de ne pas travailler à plein temps pour mieux s’occuper d’Emmanuel, de son frère Laurent et de leur petite sœur Estelle ? Son fils aîné lui sait gré également d’avoir réussi à accepter sa si transgressive histoire avec une femme de 24 ans son aînée. Cela n’est pas pourtant allé de soi. Les parents d’Emmanuel Macron avaient d’abord demandé à la professeure de Français-Latin, dont la fille aînée, Laurence, avait le même âge que leur fils, de ne plus revoir ce dernier jusqu’à sa majorité. Mais, à 18 ans, sûr de ses sentiments, prêt à aller au conflit et à prendre le risque que ses parents lui coupent les vivres, il lançait à Françoise Noguès-Macron : « maman, j’aime toujours Brigitte si vous comprenez, tant mieux, sinon, je l’entretiendrai ». Impossible alors de tenter de briser ce ciment, comme l’a raconté la mère du candidat à la présidentielle à Anne Fulda dans son ouvrage « Emmanuel Macron. Un jeune homme si parfait » (Plon) : « Si j’ai pensé à le dissuader ? Dissuader Emmanuel, non ce n’est pas possible, a raconté cette dernière à la journaliste du Figaro. C’est un garçon déterminé et j’ai tout de suite su que cette relation serait sérieuse ». Françoise a dû, du coup, se faire à l’idée que son premier garçon n’aurait jamais d’enfant.

Retrouvez l’intégralité de l’article de Candice Nedelec dans Gala en kiosques dès demain.

Click Here: nrl shops


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP