Wisconsinites Flood Open Bars After 'Safer At Home' Struck Down


Coronavirus : "chute vertigineuse" des remboursements en optique et dentaire


Father, Son Charged In Shooting Death Of Black Georgia Jogger


Judge Blocks Pritzker From Enforcing Coronavirus Executive Order


Quelques bonnes pratiques d'usage des masques


Macron envisagerait une prolongation du confinement au-delà du 10 mai


Les pays se replient sur eux-mêmes pour endiguer le nouveau coronavirus


Trump Chides Hogan For Korean Coronavirus Test Kits Deal


UH Hospitals Testing Drug To Protect Doctors From Coronavirus


Les adoptions de chiens et chats choisis sur Internet, un succès pour la SPA

Les sportifs chez le psy !

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • May 14, 2020
  • News
  • No Comments

Les sportifs doivent s’allonger plus souvent sur le divan ! C’est la Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports qui le dit. En effet, Roselyne a signé vendredi 9 novembre 2007 une convention pour un meilleur suivi psychologique des athlètes.
Jusqu’à présent réservé aux sportifs de haut niveau, ce suivi sera donc étendu à tous les pratiquants d’un sport, notamment les jeunes qui suivent des entraînements intensifs loin de leur famille. Car si l’activité physique est essentielle pour la santé, une pratique en compétition expose à des risques psychologiques plus ou moins importants : stress lors des épreuves ou des matchs, pressions lors de l’entraînement, conduites addictives…

De nouvelles structures vont ainsi être mises en place, s’inspirant du Centre d’accompagnement et de prévention pour les sportifs implanté au CHU de Bordeaux. Les missions seront assez vastes :
– Prévention et lutte contre le dopage ;
– Gestion du stress ;
– Problèmes d’image corporelle et de performance ;
– Troubles anxieux et dépressifs ;
– Troubles du comportement alimentaire ;
– Surinvestissement du sportif ;
– Dépendances à des drogues ou autres produits.
La première de ces structures devrait voir le jour en 2008. Pour que le sport soit une source d’épanouissement aussi bien physique que mental. Source : Communiqué du Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports, novembre 2007


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP