Williams considers sale – terminates ROKiT sponsorship!


Surround Sound: High Tech Meets the Beast Within Us


Spendor A7 loudspeaker


Audio Research LS5 preamplifier & BL2 input controller


Germany’s Scholz sees recovery fund as more than money


Cambridge Audio Edge A integrated amplifier


CH Precision M1.1 power amplifier


PS Audio UltraLink D/A processor


Wisconsinites Flood Open Bars After 'Safer At Home' Struck Down


Coronavirus : "chute vertigineuse" des remboursements en optique et dentaire

Les implants mammaires sous haute surveillance

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • May 18, 2020
  • News
  • No Comments

Suivant l’exemple français, le Parlementeuropéen a décidé d’interdire lapublicité pour les implants mammaires siliconés etleur utilisation sur des mineures. Le 13 février 2003,l’institution européenne a ainsipréféré insister sur lanécessité d’une meilleure information sur lesrisques potentiels des implants de silicone plutôt que de lesinterdire. Ne remettant pas en cause les bénéficesapportés à certaines patientes, la résolutionprévoit ainsi que :
– Avant l’accord sur une date d’opération, lapatiente reçoit une copie des informations et avisprésentés par l’autorité responsables dela santé donnant un avertissement sur les risques potentiels;
– Pour les femmes qui ont reçu une implantation,l’introduction d’un passeport spécial danslequel les caractéristiques spéciales del’implant et le suivi et les mesures des suivipost-opératoires soient spécifiées. Cedocument devra être signé par le chirurgien et lapatiente ;
– Une visite de contrôle annuelle obligatoire.
Un mois plus tard, c’est une étude hollandaiseépingle les implants mammaires. Au terme d’un suivi de11 ans sur 3 521 femmes de 15 à 69 ans opéréespour des raisons esthétiques, les chercheurs ontobservé une surmortalité par suicide et cancer dupoumon. Au lieu des 5,2 suicides statistiquement attendus, ils enont recensé 15. Le cancer du poumon a également fait40 % de victimes en plus chez les femmes opérées.Selon les auteurs, ces différences s’expliquent par untabagisme plus important, un manque de confiance en soi, unepropension aux comportements dépressifs chez ces patientes.“L’augmentation du risque de décès par suicidepourrait refléter une plus forte prévalence depsychopathologies plus qu’un lien de causalité entreimplants mammaires et suicide. Les chirurgiens évaluant lescandidats à une opération de ce type doiventêtre attentifs à de subtils signes de problèmespsychiatriques“, concluent les auteurs.
Sources : Communication de la communicationrelative aux dispositions communautaires et nationales applicablesaux implants mammaires – Doc : 15-0008/2003
BMJ, 8 mars 2003, vol. 326, 527-528


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP