Video: Willow Smith Tells Her Grandmother She’s Into Bisexual Bigamy


Russia reopens Kerch Strait after Ukrainian confrontation: report


Madonna Depicts Gruesome Mass Shooting in 'Gun Control' Music Video


Macron warns of ‘institutional dysfunction’ if EU can’t fill top jobs


Seth MacFarlane: 'A National No Twitter Day Would Be Healthy'


French center right want Michel Barnier for EU election


Rapper Tiny Jag Pulls Out of AfroFuture Festival After They Charged White People Double


EU leaders rebuff Theresa May’s plea for help


L’homme qui a sauvé la vie de John Kennedy vient de mourir


Cara Delevingne chantera les Beach Boys

Le rédacteur en chef d’Envoyé Spécial évincé après la mort de 3 journalistes

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • January 5, 2020
  • News
  • No Comments

Vendredi 30 juin, Jean-Pierre Canet, rédacteur en chef d’Envoyé spécial a appris qu’il n’était pas reconduit pour la saison prochaine. Une éviction justifiée par la mort de trois journalistes envoyés à Mossoul il y a une quinzaine de jours et des désaccords éditoriaux.

C’est officiel. Le contrat de Jean-Pierre Canet, le rédacteur en chef d’Envoyé spécial ne sera pas prolongé. Un congédiement que France 2 explique par la disparition de Véronique Robert, Stephan Villeneuve et Bakhtiyar Haddad, respectivement journalistes et fixeur pour l’émission, à Mossoul. Décédés dans l’explosion d’une mine, leur départ pour l’Irak n’avait pas été rapporté à la hiérarchie de l’entreprise, valant à Jean-Pierre Canet d’être sanctionné pour non-respect de la « procédure d’information interne ». « C’est par une dépêche AFP relatant l’explosion d’une mine, lundi 19 juin, que le directeur de l’information de France Télévisions, Yannick Letranchant, a appris qu’une équipe était présente à Mossoul pour Envoyé Spécial », explique Le Monde.

Cependant, une partie de la rédaction d’Envoyé Spécial estime que la mort de leurs collègues n’est qu’un « prétexte dramatique » pour évincer un journaliste “trop porté sur l’investigation“, révèle Europe 1. Une théorie également soulevée par Le Monde. Depuis son arrivée, Jean-Pierre Canet est en profond désaccord avec sa direction autour de la ligne éditoriale du magazine. En interne, beaucoup jugeaient les sujets de l’émission « trop manichéens, voire complotistes » et “trop mis en scène“.

L’éviction de Jean-Pierre Canet permettrait ainsi de faire prendre un virage éditorial à Envoyé Spécial en élargissant les thématiques abordées et de proposer une conception plus « soft » de l’information.

Crédits photo : Stephane ALLAMAN/SIPA


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP