Williams considers sale – terminates ROKiT sponsorship!


Surround Sound: High Tech Meets the Beast Within Us


Spendor A7 loudspeaker


Audio Research LS5 preamplifier & BL2 input controller


Germany’s Scholz sees recovery fund as more than money


Cambridge Audio Edge A integrated amplifier


CH Precision M1.1 power amplifier


PS Audio UltraLink D/A processor


Wisconsinites Flood Open Bars After 'Safer At Home' Struck Down


Coronavirus : "chute vertigineuse" des remboursements en optique et dentaire

L'audition moins surveillée chez l'enfant que la vue ou la dentition

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • April 30, 2020
  • News
  • No Comments

L’audition est moins surveillée chez l’enfant que la vue ou la dentition, selon un sondage Ipsos publié jeudi qui montre également que près de la moitié des parents méconnaissent les conséquences d’un déficit auditif.

Près de la moitié des parents méconnaissent les conséquences d'un déficit auditif chez l'enfant.

Alors que moins d’un tiers des enfants ont eu plus d’un examen auditif entre 0 et 11 ans, ils sont 47% à avoir vu un dentiste à plusieurs reprises et 39% à avoir fait contrôler leur vue à plusieurs reprises.Un parent sur 4 est par ailleurs incapable de dire à quel âge a eu lieu le premier test auditif, selon le sondage réalisé pour le compte du groupe Audika, le numéro un du secteur de l’appareillage auditif.Mais si 86% des parents reconnaissent qu’un déficit auditif peut avoir des conséquences graves sur le travail scolaire ou la vie sociale de l’enfant, une majorité d’entre eux se déclarent mal informés sur les symptômes des troubles, leurs conséquences exactes, les moyens de dépistage et de soin. 56% méconnaissent ainsi les conséquences d’un problème auditif chez l’enfant tandis que 73% ignorent les moyens de soigner ou de pallier le trouble.Autre surprise, un parent sur dix ayant fait réaliser un diagnostic de l’audition a découvert que son enfant rencontrait des troubles de l’audition, alors que la très grande majorité des parents n’ayant pas fait réaliser de tests à leurs enfants ne prévoyaient pas d’en faire.Selon Alain Tonnard, le PDG d’Audika, les parents se sentent beaucoup plus démunis face à un enfant qui entend mal que face à un enfant qui a des problèmes de vision. “Les prothèses auditives font peur“ reconnait-il, comme le montre le sondage : l’image des prothèses est un frein important pour plus de 80% des personnes interrogées qui estiment qu’elles symbolisent le rejet de la part des autres et la solitude.Un enfant sur 1.000 naît en France avec une surdité sévère tandis que deux autres développeront un problème de surdité avant l’âge de 14 ans.Le dépistage précoce de la surdité est obligatoire depuis avril 2012 dans toutes les maternités.AFP/RelaxnewsSource : Communiqué Audika – mars 2013 – Le sondage a été réalisé du 5 au 8 février auprès de 1.009 personnes constituant un échantillon représentatif de la population des parents d’enfants âgés de 0 à 11 ans.Photo : ©Stocklite/shutterstock.comClick Here: United Kingdom Rugby Jerseys


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP