Commission clears Deutsche Bahn to buy UK’s Arriva


How Europe contributes to Ethiopia’s repression


Licence restrictions eased on Sky Italia


Iniesta the closest talent to Messi, says former Barcelona coach Luis Enrique


Shipping insurance under investigation


Cardinal Barbarin : quelle sanction du pape François ?


Michael Jackson: 4 millions d’albums vendus


Le président Issoufou relance la construction du barrage de Kandadji sur le fleuve Niger


VIDEO. Conférence des évêques de France : “L’homosexualité est un phénomène complexe que l’Eglise ne sait pas bien analyser”


Attentats au Sri Lanka : des touristes français témoignent

Jennifer Lopez raconte ses débuts difficiles dans le Bronx

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • January 7, 2020
  • News
  • No Comments

Jennifer Lopez est aujourd’hui mondialement connue mais ses débuts dans le show-biz n’ont pas été faciles. Lorsqu’elle a débuté dans la danse et le chant, elle était presque à la rue.

Jennifer Lopez, 47 ans, a gravi les marches du succès et s’est toujours accrochée à ses plus grands espoirs. Lundi 20 mars, la chanteuse hispanique a confié à NBC, à l’occasion de la promotion de son spectacle World of Dance, que ses débuts avaient été très difficiles. À l’époque où elle tentait de percer, habitant dans le Bronx à New York, elle n’avait pas beaucoup de temps pour elle et devait faire des sacrifices. « Je me souviens seulement que je mangeais un seul morceau de pizza tous les jours quand j’étais danseuse », a confié l’ex-compagne de Drake. Un mode de vie auquel elle s’est accoutumée pendant plusieurs années, avant l’obtention d’un premier emploi, et qu’elle ne regrette pas. “Pour moi, qui vient d’un milieu populaire, ma carrière est un rêve devenu réalité. Je ne dis pas cela à la légère

En 2013, J-Lo avait également confié à W magazine, qu’elle avait vécu un passage à l’âge adulte compliqué, notamment à cause de conflits avec sa mère, Guadalupe Rodriguez. A l’âge de 18 ans, celle qui allait devenir une étoile américaine était à la rue. « J’ai commencé par dormir sur le canapé du studio de danse. J’étais à la rue mais je lui ai dit : ‘C’est ce que je dois faire’. » Elle devra attendre 1997 pour illustrer son talent dans le film Selena, de Gregory Nava. Une performance qui lui vaudra une nomination aux Golden Globes dans la catégorie meilleure actrice dans un film musical. Quand on veut, on peut.

Crédit photo: Bestimage


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP