Estelle de Suède, petit poupon de Noël


Un deuxième enfant pour Elton John


Rodin prend son envol


Robin Wright joue les cougars


Shakira: première sortie au stade avec son fils Milan


Taylor Swift flirte avec Tom Odell


La cuvée Jolie-Pitt, disponible en ligne dès jeudi


Jean-Paul Belmondo présente sa fille Stella


Keira Knightley passe sa lune de miel en Corse


David Fincher et Brad Pitt réunis pour “20 000 lieues sous les mers” ?

Gerald Thomassin, de la fiction à la (terrible) réalité

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • February 13, 2020
  • News
  • No Comments

Récompensé d’un César de meilleur espoir masculin en 1991, Gérald Thomassin a ensuite connu une longue descente aux enfers. Dans une nouvelle interview, il clame son innocence face à son renvoi aux assises.

Son parcours est aussi atypique que terrible. La carrière de Gerald Thomassin avait pourtant pris un incroyable tournant au début des années 90. Mais sa carrière d’acteur au côté de Jacques Doillon, couronnée d’un César, est désormais du passé. C’est pour ses démêlés avec la justice que l’ex-espoir du cinéma fait parler de lui.

Mis en examen en 2013 pour le meurtre d’une postière, survenu 6 ans plus tôt, Gérald Thomassin a été placé en détention préventive puis remis en liberté avec un bracelet électronique. En novembre, son appel, pour le renvoi en assise de cette affaire, sera examiné par la cour d’appel de Lyon. Dans l’attente de ce jugement, Gérald Thomassin s’est confié au journal Le Progrès.

“Je suis un marginal, j’assume, mais pas un meurtrier” affirme celui que les Français ont découvert dans Le petit criminel. À l’occasion d’un reportage pour Le Supplément sur Canal +, Ali Badou était allé à a rencontre de Gérald Thomassin à son domicile fait de bric et de broc, presque un squat.

À l’époque de l’assassinat de Catherine Burgod, cet apprenti acteur avait tout du coupable idéal. “J’étais toxico, 16 mg de subutex par jour, j’avais toujours une canette à la main, je ne travaillais pas” reconnaît celui qui se dit également “victime d’un délit de sale gueule”. À 40 ans, Gérald Thomassin espère renouer avec les plateaux de cinéma si la justice ne l’en empêche pas.

L’affaire Gérald Thomassin – Le Supplément du 13/09

Crédits photos : NANA PRODUCTIONS/SIPA

Click Here: United Kingdom Rugby Jerseys


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP