Video: Willow Smith Tells Her Grandmother She’s Into Bisexual Bigamy


Russia reopens Kerch Strait after Ukrainian confrontation: report


Madonna Depicts Gruesome Mass Shooting in 'Gun Control' Music Video


Macron warns of ‘institutional dysfunction’ if EU can’t fill top jobs


Seth MacFarlane: 'A National No Twitter Day Would Be Healthy'


French center right want Michel Barnier for EU election


Rapper Tiny Jag Pulls Out of AfroFuture Festival After They Charged White People Double


EU leaders rebuff Theresa May’s plea for help


L’homme qui a sauvé la vie de John Kennedy vient de mourir


Cara Delevingne chantera les Beach Boys

Découvrez l’énorme gaffe de Nicolas Sarkozy

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • January 7, 2020
  • News
  • No Comments

Anne Sinclair raconte dans son livre Chronique d’une France blessée (Grasset) la terrible maladresse de Nicolas Sarkozy à son égard.

Anne Sinclair n’en revient toujours pas, dans son livre Chronique d’une France blessée (Grasset), elle relate une étrange entrevue avec Nicolas Sarkozy. Et souligne l’indélicatesse de ce dernier, à son endroit. Elle y décrit l’ancien président mal à l’aise, cherchant ses mots et mettant finalement les pieds dans le plat. « Il a commencé par me signifier qu’il avait pensé à moi au moment du Sofitel, que malgré les rumeur, il n’y était pour rien, écrit-elle. Il parlait par onomatopées : « On a dit surveillance… Poutine… En tous cas, contre vous, rien… » Puis il m’a dit « Vous et moi on a un peu vécu la même chose, hein ? La rupture d’un couple… Evidemment ce n’est pas tout à fait pareil, mais on se comprend, hein ? »

Click Here: cheap shoe stores

Presque sans voix face à tant de maladresse, la journaliste lui rétorque glaciale « Je voudrais que vous m’épargniez cela. » Femme de gauche, l’ex épouse de Dominique Strauss-Kahn a toujours combattu les idées de Nicolas Sarkozy. Elle s’était notamment émue de la création sous son ère présidentielle d’un ministère de l’identité nationale. Fut un temps, toutefois, où la journaliste et l’homme politique se tutoyaient. Cette époque semble irrémédiablement révolue.

Crédits photos : Sarah ALCALAY/SIPA


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP