Drépanocytose : attention à ne pas confondre Siklos 100mg et 1000mg


USA : le prix des médicaments bientôt obligatoire dans les publicités TV


Congé maternité : les travailleuses indépendantes enfin à égalité des salariées


Epidémie d'Ebola : urgence sanitaire mondiale ou pas ?


Les Français préfèrent se passer de nourriture plutôt que de leur téléphone


Cristiano Ronaldo: le footballeur le mieux payé au monde?


La présence de sa compagne ou de son compagnon soulagerait la douleur


Diabète : un pancréas artificiel arrivera bientôt sur le marché français


Ordinateurs : la solution du recyclage


Rappel de filets de cabillaud de chez Auchan Le Poissonnier

Dany Boon: “Dès mon enfance, j’ai connu le rejet”

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • February 13, 2020
  • News
  • No Comments

En promotion pour Heureux en France, de Yvan Attal, qu’il va tourner aux côtés de Charlotte Gainsbourg et Benoît Poelvoorde, Dany Boon a répondu ce week-end aux questions du JDD. Sur le thème du film, le judaïsme, le comédien a beaucoup à dire.

Dany Boon, 49 ans, a un parcours atypique. Il y a quelques mois, il confiait avoir vécu des heures sombres où il n’avait pas de logement et pas toujours de quoi manger, cette fois, dans un entretien avec les journalistes du JDD, il revient sur un autre combat de sa vie, l’exclusion.

Né d’un père Kabyle musulman laïque et d’une mère catholique, il raconte ainsi avoir eu du mal à se faire accepter au sein même de sa famille, puis bien sûr de manière plus générale. “Dès mon enfance, j’ai connu le rejet”. Moins impressionnant que son père boxeur à qui l’on fichait la paix, le jeune Dany prend déjà le parti de l’humour: “Je voulais comprendre pourquoi on me rejetait. La meilleure façon de se faire accepter est d’aller vers l’autre pour le faire marrer. Pour moi, le rire a toujours été une forme de réparation.”

Et puis, il y a treize ans, lorsqu’il épouse Yael Harris, Dany Boon se convertit à la religion juive. Il n’y trouve pas de répit. “J’ai compris que ma conversion était réussie quand j’ai été inondé d’insultes et de menaces anonymes.” se souvient-il avant d’ajouter que ces malveillances continuent encore aujourd’hui. Et puis il y a les idées reçues. Un jour, un journaliste évoque sa conversion sans tact: “Maintenant, que vous êtes juif, vous êtes riche.” Le cinéaste ne se démonte pas, et faisant preuve de patience et pédagogie, répond qu’il n’a pas attendu d’être converti pour gagner de l’argent et qu’il existe aussi des juifs pauvres.

Click Here: Geelong Cats Guernsey

Dans Heureux en France, Dany Boon va incarner un Juif de banlieue sans le sou, décidé à renier son identité qu’il trouve incompatible avec sa situation. “Il refuse d’avoir les inconvénients, sans les avantages supposés, à savoir l’argent, le pouvoir…” annonce le comédien. Un rôle qui lui parle, et dans lequel encore une fois, l’humour lui permettra de véhiculer ses valeurs et de lutter contre les amalgames, comme il l’a déjà fait lors de la grande marche nationale du 11 janvier dernier.

Crédits photos : getty image


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP