Wisconsinites Flood Open Bars After 'Safer At Home' Struck Down


Coronavirus : "chute vertigineuse" des remboursements en optique et dentaire


Father, Son Charged In Shooting Death Of Black Georgia Jogger


Judge Blocks Pritzker From Enforcing Coronavirus Executive Order


Quelques bonnes pratiques d'usage des masques


Macron envisagerait une prolongation du confinement au-delà du 10 mai


Les pays se replient sur eux-mêmes pour endiguer le nouveau coronavirus


Trump Chides Hogan For Korean Coronavirus Test Kits Deal


UH Hospitals Testing Drug To Protect Doctors From Coronavirus


Les adoptions de chiens et chats choisis sur Internet, un succès pour la SPA

Attention, tatouage dangereux

  • MEDIATORECONDOMINIALE
  • May 17, 2020
  • News
  • No Comments

Décider de se faire tatouer n’est jamais un acte anodin. Pour preuve, l’alerte lancée par les autorités sanitaires françaises annonçant la suspension de l’utilisation d’une encre de tatouage contaminée par un champignon.

Depuis quelques années, le tatouage connaît unvéritable succès, et pour faire face à cettedemande croissante, de nombreux tatoueurs ouvrent boutique. Unedémarche assez simple, puisqu’en France, ces artisteséchappent à toute réglementation sur le plansanitaire. Pourtant parce qu’ils se pratiquent à l’aided’aiguilles et autres instruments qui endommagent la chair ettouchent au sang, tatouages, piercing et autres branding peuventfaire courir le risque d’une infection. Quand ce n’est pas leproduit injecté qui est à la source de lacontamination…Jeter l’encreLes autorités françaises ont annoncé leretrait d’une encre de tatouage contaminée par le champignonAcremonium fungi. La découverte de cette contaminationmycosique a été faite à l’occasion del’hospitalisation, en République Tchèque, d’unepersonne récemment tatouée et présentant unmycétome (tuméfaction infectieuse évoluant defaçon chronique avec fistulisation) associé àun syndrome infectieux. Et ce même produit circulait enFrance.Une enquête des services de la DirectionGénérale de la Consommation, de la Concurrence et dela Répression des Fraudes (DGCCRF) a permis d’identifierchez deux distributeurs français, la présence deslots incriminés. D’ores et déjà, les deuxdistributeurs ont relayé l’information à l’ensemblede leurs clients en leur demandant de ne plus utiliser ces encresde tatouages.Il faut savoir que les champignons de l’espèce Acremoniumfungi peuvent entraîner des ostéites,c’est-à-dire une inflammation du tissu osseux. Lalésion de la peau peut être associée àde la fièvre. Elle est habituellement peu sensible auxmédicaments antimycosiques et une ablation chirurgicale estsouvent nécessaire. En cas de survenue de signes cliniquessur un tatouage récemment réalisé, il estrecommandé de consulter un médecin.Conseils pratiques pour des tatouages en toutesécuritéSi vous souhaitez vous faire tatouer, vous devez veiller àce que votre tatouage soit pratiqué dans des conditionsd’hygiène parfaite. Evitez les marchés aux puces ouautres lieux peu rigoureux en matière depropreté.Avant de laisser votre peau à un spécialiste,n’hésitez pas à bien inspecter les conditionsd’accueil et à poser des questions pour connaître lesprécautions d’hygiène prises : aiguilles àusage unique dans un emballage stérilisé, pinces etbuses stérilisées. Vérifiez que le tatoueurporte bien des gants de chirurgie.N’oubliez pas que le tatouage est contre indiqué àcertaines personnes :
– Les personnes atteintes d’hémophilie, du sida, del’hépatite B et C, ou encore les personnes allergiques auxencres et pigments, intolérantes à certainesmatières utilisées dans le tatouage ou àcertains métaux ;
– Le tatouage n’est pas recommandé aux femmes enceintes, caril ne tient pas bien (peau distendue, puis retendue quialtère le motif) ;
– Attention : tatouage et piercing sont interdits aux mineurs sansl’autorisation parentale. Il est de toute façonpréférable d’attendre la fin de la croissance ;
– A proscrire : les anesthésiques locaux qui augmentent lasensibilité de la zone une fois l’effet de l’endolorissementdissipé ;
– Des réactions allergiques sont toujours à craindre(inflammation, sensation de chaleur). Elles sont dues aux selsmétalliques utilisés dans la confection des pigments.Grâce aux substances anti-allergéniques, lesréactions se font cependant aujourd’hui beaucoup plusrares.Une réglementation sur le tatouage et le piercing devraitêtre publiée fin 2004. En attendant, soyez vigilant!Aude MaréchaudClick Here: cheap INTERNATIONAL jersey


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP